Une communauté de passionnés d'équitation et de chevaux en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vos histoires de cavalières !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Flakiss

avatar


MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Jeu 21 Juil - 21:23

Ah oui, moi j'aimais vraiment beaucoup les cours avec elle. Et puis c'était pas le genre de monitrice à rester assise au milieu du manège à nous donner des directives ; s'il le fallait, elle nous faisait descendre et elle montait elle-même sur le cheval pour nous montrer ! Smile

Malheureusement elle est à la retraite maintenant, c'est son fils qui a repris la structure et je ne sais pas ce qu'il "vaut" en terme d'enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Earl

avatar


MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Jeu 21 Juil - 21:32

La même de mon côté : c'était d'ailleurs le bonheur de monter un cheval après qu'elle l'ait repris pour nous montrer l'exercice - même minutes - car elle le mettait aux ordres parfaitement.

(C'était d'ailleurs pratique pour moi car je montais souvent son chouchou donc elle prenait souvent pour ses démonstrations Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Fuméebleue

avatar


MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Sam 30 Juil - 12:12

J'aime beaucoup ce topic, c'est passionnant de lire toutes ces histoires équestres ! J'ai beaucoup suivi l'autre forum en sous-marin (certaines se souviennent peut-être de "mes cours en dessins moches") et c'est vrai qu'on finit pas saisir les parcours des gens en pointillés, mais il manque toujours des éléments.

Flakiss, est-ce qu'un des clubs dont tu as parlé était celui de Didier ? (Je ne sais pas si tu t'en souviens mais on en avait parlé en MP^^) Je suis curieuse parce que je ne l'ai pas reconnu dans tes descriptions.
Revenir en haut Aller en bas
Flakiss

avatar


MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Sam 30 Juil - 12:30

Non du tout, moi je n'ai jamais monté là bas réellement. Ma soeur était élève monitrice là bas donc j'ai pu prendre quelques cours avec elle mais rien de plus. Donc je n'en n'ai pas parlé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fuméebleue

avatar


MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Sam 30 Juil - 14:06

Ah d'accord, merci pour l'éclaircissement ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
EnolaPegase

avatar

Localisation : Paris-Province

MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Mar 2 Aoû - 18:45

A&A a écrit:
je me suis inscrite sur ce forum (enfin, son ancêtre quoi Wink ). Il a 17 ans de cela.

L'autre forum existe depuis 1999 ? Shocked Je n'aurais jamais cru autant.

En tout cas, sympa tous ces récits Very Happy Le mien se prépare !
Revenir en haut Aller en bas
A&A



Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Mar 2 Aoû - 21:36

En fait, il y a eu trois forums CM en tout ; le premier tout petit et tout pourri, les messages ne remontaient pas quand on y répondait, je ne t'explique pas le bazar pour voir les réponses ^^ Surtout qu'on pouvait répondre à chaque message individuellement et pas juste répondre au topic de base comme c'est le cas maintenant. Un peu comme sur Facebook où l'on peut répondre à un commentaire particulier. Bref, c'était le gros bazar mais c'était les premiers forums... Je me rappelle de plusieurs membres marquants mais il n'y en a plus aucun ici à part Alysée et moi je crois.

Ensuite, un deuxième forum construit sur le même modèle que celui-ci et qui est resté en place plusieurs années. Il y a plusieurs membres de ce forum qui l'ont connu. Je ne sais plus trop pourquoi on a du en changer, des gros bugs je crois ? Et enfin donc, la dernière moulure qui a dégénéré quand Michel s'est fait virer... On avait aussi un tchat (c'était la mode à l'époque), c'était sympa ^^
Revenir en haut Aller en bas
EnolaPegase

avatar

Localisation : Paris-Province

MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Mar 2 Aoû - 23:09

Merci de la précision Wink Je ne pensais pas qu'Internet était déjà assez développé en 1999 pour avoir des forums, il faut dire qu'à l'époque j'étais un peu jeune pour m'y adonner ^^
En ce qui me concerne, je zyeute en sous-marin et par périodes depuis 2011 environ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Adlynh

avatar

Localisation : Angoulême

MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Mer 3 Aoû - 11:44

Donc si j'ai bien compris le but du topic faut raconter ses débuts dans l'équitation c'est ça ? Pour moi ce sera assez rapide car je n'ai pas un parcours équestre aussi long.

J'ai vraiment commencé l'équitation à 12 ans, donc assez tard comparativement à la moyenne. J'avais fait 1 an de poney vers mes 8 ans que j'ai dû arrêter suite à une chute et une fracture du poignet, mais je n'ai aucun souvenir de cette année-là à part quelques photos dans un vieil album photo de familles.
Quand j'ai remis le pied à l'étrier pour la première fois j'avais donc 12 ans et j'approchais déjà le mètre70, donc direct passage à cheval. J'avais commencé dans un club juste à coté de chez mes parents, je pouvais même y aller en vélo quand il ne pleuvait pas. C'était un petit club orienté loisir et qui sortait un peu en TREC et en cross, avec une gérante-mono un peu vieille école mais très sympa et pédagogue avec les gamins. Mes meilleurs souvenirs de club sont de cette année-là avec les séances de mise en selle à cru, les balades, le carrousel de fin d'année, mon premier galop sans me tenir à la crinière avec le cheval que j'adorais... Malheureusement je n'ai connu ce club qu'1 an car à la fin de ma première année la gérante est partie à la retraite avec quelques uns de ses chevaux (dont mon chouchou adoré Sad ), cédant la place à un autre centre équestre qui déménageait pour s'installer dans cette structure.

Comme j'étais accro j'ai continué et me suis réinscrite l'année suivante, mais avec les nouveaux gérants c'était un peu moins pareil. Il y avait de nouveaux chevaux et poneys qui venaient de leur ancienne structure dont des grosses bêtes de compet qui étaient réservés aux gérants/monos et leurs très bons cavaliers (je me souviens d'un entier qui était adorable et me faisait des câlins au box). C'était très orienté CSO, ce qui ne m'arrangeait pas car à l'époque je n'aimais pas cette discipline et la compétition ne m'a jamais intéressée. L'ambiance est devenue différente aussi, avec les bons cavaliers/proprios/DP qui regardaient de haut les petits cavaliers de club qui montent 1 fois par semaine. Les chevaux intéressants étaient réservés aux cavaliers "chouchou" du gérant, les petits cavaliers hebdomadaires ramassant le reste. Je suis restée 2 ans dans ce club et j'ai eu 3 monos différentes, dont une que je ne supportais pas mais qui n'est pas restée très longtemps. J'aimais toujours autant l'équitation mais je me sentais de moins en moins à ma place dans ce "nouveau" club, et je sentais que je n'étais rien de plus qu'un chèque (de mes parents) à la fin de chaque trimestre.
Après avoir passé mon galop 3 (que je n'ai finalement jamais eu sur le papier car les gérants n'ont même pas pris la peine de faire les démarches nécessaires... Je n'ai remarqué que plusieurs années plus tard que ce galop 3 n'apparaissait pas sur ma licence FFE), j'ai donc fini ma 2ème année dans ce club et je ne me suis pas réinscrite.

J'ai donc été voir ailleurs, un autre club un petit peu plus loin (10-15 minutes en voiture, faisable en vélo mais un peu moins facile quand même) où j'avais entendu dire que l'ancien mono poney de mon premier club enseignait. Je me suis inscrite là-bas. L'ambiance était un peu plus à la cool, le club sortait en CSO aussi mais c'était moins "élitiste", les gens étaient plus ouverts et sympas aussi. Le mono prenait un malin plaisir à me faire monter un haflinger que je n'aimais pas au début mais au fil des séances j'ai appris à l'apprécier. C'était un poney capricieux mais qui pouvait être génial quand on savait comment lui demander les choses. Je ne suis encore une fois restée qu'1 an dans ce club car le mono partait en arrêt maladie, et j'arrivais à la fin de mon année de 2nde... Voulant continuer à passer mes galops mais ayant des difficultés scolaires, je ne me sentais pas de continuer l'équitation de façon régulière tout en préparant le bac. J'ai donc dû faire le choix d'arrêter, en me disant que je reprendrai une fois le bac en poche.

Malheureusement, après le bac, j'ai fait une prépa à Paris, puis une école sup à 500km de chez moi, à Angoulême. Si l'année de prépa aurait pu me laisser le temps de reprendre l'équitation, c'était financièrement que ça ne collait pas, mes parents ne pouvant pas me repayer des cours en plus de la prépa à 5000€ l'année... En école sup, j'étais isolée en ville et les centre équestres étaient tous en dehors de la ville, inaccessibles en transport en commun... Sans permis ni voiture c'était donc impossible d'y aller. Mais curieusement ça ne me manquait pas tant que ça, mes expériences en club m'ayant un peu dégoûtée. Au final je suis restée presque 5 ans sans approcher un cheval.

A la fin de mes études sup et après avoir finalement eu mon permis (mais toujours pas de voiture), j'ai pu retourner chez mes parents occasionnellement et me faire offrir un stage d'une journée pour me remettre en selle. J'avais 23 ans et toujours un petit niveau galop3 ou à peine puisque j'avais beaucoup perdu durant mon long arrêt. Les début ont été très difficiles psychologiquement et je vivais très mal d'être mise au milieu de gamines de 10 ans du même niveau que moi. C'est aussi à ce moment-là que je m'inscrivais sur le forum CM pour la première fois et que je découvrais l'autre monde de l'équitation en dehors des centre équestres. ^^
A ce moment-là j'avais travaillé 2-3 mois pour l'entreprise de mes parents, j'avais donc un peu d'argent pour me payer moi-même quelques cours en club sans l'aide de mes parents. J'étais revenue dans le même club que le dernier que j'avais quitté mais qui avait changé de gérant entre temps. C'était un petit club sympa et tranquille, parfait pour se remettre en selle sans appréhension. Je montais un cheval extra mais un peu vieillissant donc pas d'obstacle et que du plat. Pour ma première année ça me suffisait largement, mais quand j'ai repris un peu plus de confiance j'ai voulu refaire un peu de saut. Je me suis donc inscrite en parallèle dans un autre club à 20 minutes de chez moi, tout nouveau tout neuf. J'y ai pris quelques cours et stages, l'enseignement était nickel mais je retrouvais cette ambiance "club" que je détestais, on me donnait toujours les vieux chevaux blasés avec lesquels il fallait se bagarrer pour obtenir quelque chose, et je souffrais toujours du syndrome "mamie qui monte avec les petites de 10-12 ans"... Les 2 inscriptions me coûtant trop cher je n'ai finalement gardé que le premier club. Quand j'ai commencé à travailler pour Cheval Star, et à avoir quelques contrats sympas j'ai pu m'acheter ma voiture ce qui me facilitait bien la vie pour aller au club autant que je le voulais sans devoir emprunter celle de ma mère.

Puis je suis partie un an sur Nancy avec des potes pour échapper aux problèmes avec mon père, sauf que je n'avais plus de contrat et plus d'argent qui rentrait. Et comme je tenais à payer moi-même mes loisirs, j'ai donc été forcée d'arrêter encore une fois l'équitation. Je suis restée 1 an sans monter puis je suis finalement revenue chez ma mère ne pouvant plus payer de loyer.
J'ai recommencé à avoir un petit peu de travail en plus de Cheval Star mais pas assez pour reprendre mon indépendance. Mais comme j'avais plus de 25 ans j'ai pu demander le RSA qui m'a été un bon coup de pouce.

J'étais donc chez ma mère, j'avais ma voiture et un petit peu d'argent qui rentrait, tout juste assez pour me remettre à cheval. J'ai cherché d'autres centre équestres un peu plus loin, en ai testé un qui ne m'avait pas convaincue. J'avais envie depuis un moment de sauter le pas de la DP car l'encadrement club ne convenait plus à mon âge (très orienté centre aéré), mais je ne me sentais pas le niveau pour.
Un peu par hasard je regardais les annonces de DP dans mon coin sur cheval annonce. Puis je suis tombée sur une annonce de DP sur un cheval juste à coté de chez moi, dans le tout premier club où j'ai commencé mais qui est devenu écurie de proprio entre temps (oui ça bouge beaucoup par chez moi), dont la description correspondait exactement à ce que je recherchais et à un prix correct pour la région mais la proprio demandait un galop 6. J'ai eu un gros coup de coeur en voyant les photos, j'ai donc quand même envoyé un mail pour faire un essai, une autre personne bien plus aguerrie était dessus aussi donc j'avais un peu la pression.
Finalement la proprio a préféré me choisir, et c'est comme ça que un peu par hasard et sur un coup de tête je me retrouve avec Ragondin, le gros selle français un peu bébête et adorable en DP. J'ai découvert une autre facette de l'équitation, même si je ne pouvais monter qu'1 ou 2 fois par semaine je pouvais aller voir le cheval et m'en occuper presque autant que je voulais. J'ai également beaucoup appris et progressé car je montais rarement seule et les gérants me donnais cours à chaque fois. On était entre proprio/DP, certains sortaient en CSO amateur, d'autres ne faisaient que de la balade mais personne ne se marchait dessus.
J'ai gardé Ragondin presque 2 ans, mais quand j'ai commencé à travailler au mcdo pour pouvoir me payer un appart je le voyais de moins en moins.

Au final j'ai décidé de revenir à Angoulême, la région parisienne étant beaucoup trop cher pour mes petits revenus. Mais cette fois-ci j'avais ma voiture et un salaire qui me permettaient d'aller facilement dans les centres équestres. Et comme j'avais pris goût à la DP, j'ai continué là-dedans avec Ufedo le gros trottou que j'ai toujours à l'heure actuelle.

Voila, bon c'était plus long que je pensais au final. 3615 ma life. Rire


_________________

"There's more than one way to be a girl." - Lauren Faust
Revenir en haut Aller en bas
EnolaPegase

avatar

Localisation : Paris-Province

MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Sam 6 Aoû - 19:57

Voici ma petite histoire à moi Very Happy

Le poney-club

Au départ, ce n'est pas moi qui ai voulu faire du poney Surprised Ce sont mes parents qui ont décidé de m'inscrire au poney-club (et au basket !) quand j'avais 7 ans, je ne sais pas exactement pourquoi ce choix vu qu'ils ne sont eux-mêmes pas du tout cavaliers, mais c'est peut-être parce qu'on avait déjà Cadichon et qu'ils voulaient que j'apprenne des choses utiles pour m'en occuper. Mais je les en remercie, parce que j'ai tout de suite accroché, alors que le basket pas du tout Razz
Je suis donc montée en reprise shets pendant 1 an (Bernard, le tout premier, un sympathique shet gris souris, puis il y a eu Groseille, Kiwi - mais pas le mien ! -, Nala, Faline, Fleur, Nino, Coquillette, Argus ...), puis j'ai passé mon Galop 1 en stage dans mon club, puis j'ai commencé à monter des poneys plus grands : Louise, Héléna, Arpège, Cobra ... et Casimir, mon préféré, le chouchou des cavaliers, un alezan avec la crinière en brosse <3 :pomme: . J'ai passé mon Galop 2 l'année suivante, et le 3 l'année d'après, toujours dans ce club, en stage d'été. D'ailleurs, je faisais pas mal de bêtises pendant les temps libres desdits stages, en entraînant les autres enfants : manger les granulés, monter à cru les shets dans leur stabulation, "repeindre" les poutres des box avec de l'onguent à sabots, chatouiller les fesses des chevaux avec une cravache à travers un trou de la cloison ... 0:) D'ailleurs je me suis fait passer un savon une ou deux fois Rire
C'était un poney-club assez familial, sympa. J'y ai appris les bases de l'équitation (le pas, le trot, le galop, tourner à gauche et à droite, la position pour sauter, en gros) et des soins (le pansage, faire les cuirs, monter et démonter le filet). J'y ai pris des cours pendant 3 ans, et j'adorais ça.
Mais quand j'ai eu 10 ans, après 3 ans dans ce club et juste après avoir eu mon Galop 3, mes parents ont décidé d'arrêter les activités parce que niveau organisation ça devenait compliqué : c'était à 50km de la maison et on était 4 enfants à avoir des activités sur une seule journée ! Donc, plus de poney Pleurs


Je veux un poney !

Forcément, ça m'a beaucoup manqué ... ça a été la période où je ne parlais que de chevaux (je faisais des cours d'hippologie à mes parents, avec des contrôles sur les robes à la clef), je ne rêvais que de chevaux, je jouais aux chevaux (notamment à la monitrice d'équitation en faisant monter mes soeurs sur des rochers ... mais avant ça elles devaient les panser avec des cailloux et leur curer des pieds imaginaires Laughing) et je dessinais des chevaux (et des croquis "instructifs" avec les parties de la selle et du filet ^^).
Puis j'ai dit pour rire que je voulais un poney pour mon anniversaire, mes parents ont trouvé que c'était une bonne idée ... et Kiwi est arrivé dans ma vie :love: :love: :love: J'avais 11 ans et à l'époque, je pensais que l'art équestre se résumait à marcher-trotter-galoper et tourner selon son bon vouloir, et dans ma tête un cheval dressé était supposé exécuter mécaniquement lesdits mouvements ... Cool Forcément, j'ai connu quelques déboires, dont les anecdotes diverses et variées figurent dans mon JDB Clin de z'yeux
Au même moment, ma mamie m'a abonnée à Cheval Star, puis à Cheval Mag, et j'ai lu les deux chaque mois jusqu'en 2011. ça a été ma bible de propriétaire pendant des années et ça m'a véritablement sauvé la vie. Mes parents n'y connaissaient rien et ne pouvaient pas m'aider, je ne montais plus en club, j'étais isolée chez moi avec Kiwi (on habite dans un village paumé dans la montagne avec que des vaches) et je n'avais personne pour me conseiller, du coup j'ai pris pour parole divine tout ce que je lisais dans mes magazines. C'est comme ça que j'ai appris au fil du temps toute la théorie du proprio (les soins, les maladies, les plantes toxiques, l'entretien des prés, etc) et que je trouvais des idées pour travailler avec Kiwi.
Niveau équitation, il m'a déjà fallu plusieurs années pour arriver à faire du pas-trot-galop-tourner sur un Kiwi calme, détendu et aux ordres (on a eu quelques soucis de communication au départ tous les deux Rire ), donc autant dire que mon niveau a vraiment stagné (mais j'ai travaillé mon assiette quand poney galopait comme un fou-furieux-qui-ne-veut-pas-s'arrêter-mais-pile-devant-la-barrière-avant-de-repartir-de-plus-belle ^^).
Mais j'ai appris des choses tellement plus importantes avec Kiwi : à soigner un cheval au quotidien, à l'écouter, à le respecter, à communiquer avec lui, et plus généralement la patience, la maîtrise de soi, l'art du juste dosage (qui m'était totalement inconnu), des compromis, la gestion des émotions, l'écoute et le respect de l'autre ... ça a été extrêmement formateur pour moi et la relation que j'avais avec Kiwi a complètement façonné la personne que je suis aujourd'hui. Je pense vraiment que si je n'avais pas eu Kiwi, j'aurais été bien, bien, bien différente. Merci poney <3

Les stages

Je ne suis jamais remontée en club et n'ai jamais repris de cours depuis, mais trois années de suite, j'ai fait des stages d'été dans des centres équestres (mais je n'emmenais pas Kiwi).
- Quand j'avais 13 ans j'ai fait trois stages de 1 semaine dans un poney club lambda, très sympa et convivial, où j'ai eu mon Galop 4 (je l'ai raté une fois en avril, puis retenté et eu à la Toussaint). ça m'a vraiment fait faire un bond en avant pour ce qui est de la pratique, car je n'avais plus eu de cours depuis longtemps et j'avais bien stagné avec Kiwi, donc là ça m'a permis de tester de nouveaux exercices (que j'ai reproduits plus tard avec Kiwi, donc ça a aussi renouvelé mon travail avec lui) : j'ai enchaîné mon premier parcours d'obstacles, mon premier parcours de cross, et la reprise de dressage du G4. Je me souviens notamment de Milord qui m'a embarquée dans la carrière d'obstacles et que je ne pouvais plus arrêter, et qui a sauté 5 ou 6 fois avec moi complètement désemparée qui ne savais pas du tout comment le reprendre, jusqu'à ce que le moniteur dise aux autres de se répartir dans la carrière pour inciter Milord à s'arrêter Laughing
- L'été suivant, j'ai fait une randonnée à cheval dans les monts du Cantal. ça ne m'a pas appris grand-chose, mais c'était bien sympa Very Happy
- L'été d'après, à mes 15 ans donc, j'ai fait un stage d'éthologie de 2 semaines à Firfol. ça n'a pas spécialement changé ma vision du cheval (car déjà avant je recherchais une approche naturelle et respectueuse de l'animal), mais ça m'a ouvert un horizon de travail complètement différent de celui que je connaissais. J'ai travaillé pendant les deux semaines un jeune tinker de 3 ans en fin de débourrage, Sparrow, que j'ai vu évoluer du premier au dernier jour, c'était très enrichissant : je lui ai appris à donner les pieds, à reculer, à me suivre en liberté, j'ai fait la désensibilisation voitures, la première monte en sac à patates puis à califourchon Smile Bon, après, le stage s'est fini sur un accident : j'ai pris Sparrow pour la balade du dernier jour, c'était sa première sortie monté, il a eu peur d'un portail et m'a envoyée par terre, du coup en tombant je me suis mordu la lèvre, je me suis évanouie, j'ai été à l'hôpital, j'ai eu des points de suture, la figure pleine de contusions et très mal aux dents pendant deux semaines, mais j'ai survécu Rire
A part sur Kiwi, je ne suis plus jamais remontée à cheval depuis, non pas par peur (et je n'en veux pas à Sparrow bien sûr), mais simplement parce que l'occasion ne s'en est plus présentée.


Notre petit bonhomme de chemin

Pendant toutes ces années, ma conception de l'équitation et du cheval a évolué - ou plutôt s'est forgée. Ce qui m'attire, c'est surtout la relation avec le cheval : la confiance déjà, ensuite la communication, le travail que l'on peut entreprendre ensemble et dans le respect mutuel. Ce qui m'intéresse, c'est de parvenir à établir un dialogue avec son cheval et de trouver les ficelles pour lui enseigner harmonieusement ce que l'on souhaite. Niveau équitation, davantage que la performance sportive (qui me fait rêver mais reste totalement hors de portée vu mes compétences), je recherche une équitation de loisir sur un cheval agréable, bien dans sa tête et qui passe partout. Et puis ... faire de la bestiole une gravure de mode et la prendre en photo ^^
Aujourd'hui, je ne fais plus grand-chose avec Kiwi : je fais mes études à Paris et ne le vois que pendant les vacances, où on fait essentiellement des grattouilles, des balades-brouting en main et des séances photos. Mais à l'occasion, on travaille un peu monté, à pied, en main et en liberté, on révise quelques petits tours et on fait des petites balades histoire de se dérouiller.
Remonter à cheval me plairait, mais ça ne colle pas trop avec mon emploi du temps du moment. Je pense que ce sera pour dans quelques années. Mon objectif serait du coup de prendre des cours en club pour progresser un peu, dans l'optique d'acheter un jour un second cheval, pour le loisir et pour embellir mon jardin Clin de z'yeux ce qui est dans longtemps, donc très hypothétique ^^

Voili voilou.
Revenir en haut Aller en bas
Tif

avatar


MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   Dim 7 Aoû - 23:02

Hello !
Personnellement il n'y a rien de tres spécial , la premiere fois que je suis monté c'etait sur un double poney avec l'ecole primaire , j'ai pleuré tout le long Laughing
A la rentrée d'apres mes parents m'ont proposé de faire du poney dans le meme centre equestre dans le quel j'etais allée , d'ailleurs ma sœur y montait plus jeune , j'ai alors accepté car c'etait sur des shetlands , j'aurais pu commencer plus tot mais avant il y avait des cours pour moi que le mercredi et ma maman travaillait , alors quand ils ont changé de proprietaires et donc d'horaires ma mere a sauté sur l'occasion , donc la premiere année plutôt basique j'avais 6ans (2008) et je n'arretais pas de tomber , tout le temps .Ma premiere chute etait avec un shetland qui etait partit en coup de cul a cause d'une porte qui a claquée.
Mon moniteur a toujours été fabuleux .
2 eme année j'ai commencé a sauter et faire des petits concours internes avec une ponette qui ne sautait pas mais qui allait tres vite , et j'adorais ça , n'empeche que j'arrivais a la faire sauter :-) .Je ne supportais pas de ne pas etre premiere au debutce qui arrivait tout le temps .
3eme année , j'ai commencé les petits challenges contre d'autres centres .
Ensuite un poney est arrivé et lui etait le plus rapide des poneys , alors je l'ai monté longtemps .
Apres , en 2013 j'ai fait mon premier officiel avec ce poney rapide et arrivé 4eme sur 6j'etais contente car je ne faisais jamais de résultats.
2014 je fais le championnat departemental en club 4 a shetland alors que je ne faisais que des poneyA1 je suis éliminée apres 1 barre sur le 2 et 3 refus sur le 4.
Arrivée a 13 ans , moi et mes amies etions devenues bien trop grandes pour les shet (a qui nous avions tout appris) donc a la rentrée de nos 13 ans (soit la 5 eme) nous sommes passés a double.
J'ai d'abord fait quelques cours avec des "poneys de debutant" et vite commencé avec un poney un peu speed , ensuite est arrivé un poney de proprietaire qui pouvait etre monté par tous ceux du centre , j'avais longtemps tanné mon moniteur pour le monter et au bout d'un moment je l'ai monté , et monté , et monté presque toutes les semaines , il etait speed , sautait super . Peu a peu notre groupe d'amie s'est decomposé et nous ne sommes plus que 2 qui montions a shet ensemble . Ensuite ce poney de proprio est partit sans que je le sache , mais mon moniteur m'avait dit qu'il reviendrait a la rentrée ce qui ce n'est jamais fait mais je le revois de temps en temps en concours. Nous faisions nous aussi des concours mais je n'etais jamais classée (sauf le premier jour du championnat regional avec un vieux cheval que je n'avait jamais monté qui a fait des concours toute sa vie mais je n'etais pas recompensée ), j'avais toujours le cheval qui restait que je ne montais jamais en cours puisque je n'avais pas de cheval de concours , la proprietaire du poney ne voulait pas qu'il soit monté en concours ...
Le dernier cours de saut où il etait la (ce que je ne savais pas) je ne l'ai pas monté , c'est une amie qui l'avait monté , il ne faisait que des barres tout le temps , a la place  j'ai monté une jument et les barres sont montées a 1m10 , j'etais tellement contente, ce n'etait que la deuxieme fois que je la montais . Ensuite debut de cette année scolaire , j'ai commencé a beaucoup monter cette jument et un hongre noir reformé de course avec un grand cœur et qui mettait en confiance , j'ai donc monté cette jument en concours pour la 1 ere fois debut octobre et je suis arrivée 7 eme en club 3 , j'etais tellement contente , 2 semaines apres , j'arrive 8eme toujours en club 3 avec le cheval noir j'etais toute aussi contente , mais il avait mal au dos et malgré les médicaments donnés il avait tout aussi mal , ce cheval a ensuite fait un concours de niveau national dans la ville où j'habite la semaine d'apres et a ensuite été mis au pré a cause de son posterieur abimé et d'une tendinite au dos . (Il va mieux maintenant mais n'est pas ressortit du pre , ce qui ne va pas tarder :-) mais il ne ressautera certainement jamais ) alors j'ai continué avec la jument qui d'ailleurs ,s'appelle Passion , avec qui j'ai fait le challenge en c2 (1 ere club 2 ) contre un autre centre equestre dans l'autre centre equestre 1 barre , dans le mien je tombe devant le bidet , que je n'arrive pratiquement plus a sauté . Je pars ensuite au championnat de Bretagne en club 3 , 1er jour une barre , 2 eme jour 1ere sur pres de 100 personnes , mon moniteur a halluciné , il ne croyait pas en moi alors quand il a vu que j'etais en tete du classement il en pouvait plus , d'ailleurs il m'en parle a chaques concours , ainsi qu'a mes parents puis ensuite ça s'enchaine , 1 barre la semaine d'apres 1 ere ,toujours en club 3.
Je passe en juin en club 2 , ma premiere club 2 officielle , 1 barre (dans mon club) , 2 eme club 2 officielle et 1ere en exterieur , 3 eme .
Depuis je n'ai pas fait de concours , mais on prévoit de faire le concours de niveau national en indoor (une premiere pour moi )dans la ville où j'habite , le championnat regional et departemental , et esperons le championnat de France l'ete prochain . Cette année a ete la plus remplie en emotion je csrois bien .
Et depuis ma 2 eme année , je passe mon temps au centre et on me fait monter presque tous les jours où je suis là :-)

J'espere que je n'ai pas fait un long texte pour rien dire , peut etre que certaines erreurs  d'orthographes se sont infiltrées dans le texte , si c'est le cas je m'en excuse :-)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos histoires de cavalières !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos histoires de cavalières !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vos histoires de cavalières !
» Les Guides Noirs et Histoires et Légendes Noires (Tchou)
» vos belles histoires d'adoption
» dans la série "histoires de vieilles dames"...
» Jolies histoires de sauvetages...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Cheval  :: Discussions générales :: Le cheval et l'équitation-
Sauter vers: