Une communauté de passionnés d'équitation et de chevaux en général.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Malou

avatar

Localisation : Caen

MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 15 Mai - 22:55

Qu'est ce que c'est "Tq agent d'éducation" ?
De toutes façons, étant en 5ème tu as largement le temps de réfléchir à la question Smile

Focalise-toi sur le brevet déjà, et ton premier choix sera à la fin du collège. En fonction de tes résultats, il est quand même plus prudent de faire un bac général Smile
Revenir en haut Aller en bas
LéaStanus

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 15 Mai - 23:04

Tq Agent d'éducation c'est une branche social. On communique avec 3 domaines: Les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées.

Oui, je sais mais j'aime bien savoir ou je vais, déjà me renseigner pour éviter de me dire fin 6ème: Que fais-je faire ?

Pour éviter de faire 50'000 études pour se dire que finalement mon choix se porte sur les chevaux et non sur l'éducation ou institutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Malou

avatar

Localisation : Caen

MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 15 Mai - 23:10

Tu es de quel pays ? Suisse ? Very Happy
Parce que chez nous la 6ème c'est la 1ère année du collège, donc avant la 5ème Razz
Revenir en haut Aller en bas
LéaStanus

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 15 Mai - 23:13

De Belgique, je suis en 2ème si tu préfères Smile
Revenir en haut Aller en bas
Malou

avatar

Localisation : Caen

MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 15 Mai - 23:15

(On dit pas 2ème mais 2nd Razz )
D'accord donc c'est déjà plus "urgent" de choisir...
Tu ne veux pas passer ton bac général (ou je ne sais pas l'équivalent belge), et choisir après ? Si tu as des facilités, il y a des métiers comme véto qui te permettent de travailler dans le milieu Smile
Revenir en haut Aller en bas
LéaStanus

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 15 Mai - 23:21

Si, je le passe et après, il faut que je fasse un choix.

Véto, bof
En faite, c'est vraiment s'occuper des chevaux, faire des promenades...

A mon avis, ce n'est pas praticable :/
Revenir en haut Aller en bas
Just.ine

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 15 Mai - 23:35

Je ne me rappel plus du terme exact, mais si tu as l'occasion de decouvrir les chevaux et si cela te plait vraiment, tu pourrais eventuellement t'orienter vers guide touristique à cheval ou quelque chose comme ça ?

Quand à moi, depuis très jeune je suis passionnée de chevaux, mais je n'ai pu commencer les cours en club a l'âge de 11 ans. Donc déjà inconsciement ça m'a mis un frein au fait de vouloir travailler dans les chevaux, d'autant plus que mes parents m'ont toujours répété que je ne ferais pas ma vie avec un métier dans le cheval.

J'ai compris plus tard, et je suis passée par tout les domaines au niveau choix d'orientation pour finir dans le commerce qui ne me plait pas.

J'ai décidé de passer mon concours de police courant cette année, si je suis admise, je passerai mon concours de police montée deux ans après.
Ça me permettra d'allier deux souhaits toujours refoulés : le métier de la police et le contact avec les chevaux, avec une certitude de stabilité.

_________________
On joue avec son corps, on lutte avec ses tripes, on gagne avec sa tête :love:
Revenir en haut Aller en bas
LéaStanus

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Lun 16 Mai - 11:12

Bonne idée, merci du conseil Smile 

Je vais me renseigner. =D
Revenir en haut Aller en bas
A&A



Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Lun 16 Mai - 14:10

J'ai répondu sur un autre topic, zut.
Léa, tu pourrais supprimer tous les autres, svp, que nos réponses soient cohérentes ?
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
titabeille

avatar

Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Jeu 19 Mai - 22:10

Je réponds à la question de base, vu que je travaille dans les chevaux, depuis environ 1an.

on va se dire que je suis jamais contente, c'est le boulot que j'ai toujours voulu. c'est chouette, mais 6 jours sur 7 avec des chevaux qui ne sont pas les miens, qui ne sont pas bien éduqués (marchent sur les pieds, bousculent, etc) et un projet qui, au final, et même s'il s'en rapproche, n'est pas tout a fait le mien.

pendant cette année de travail, j'ai trouvé des choses très chouettes. c'est génial d'être en promenade a cheval avec un ou deux élèves et de se dire qu'on est payé pour ça. c'est chouette de retravailler un cheval à pieds ou monté et de se dire qu'on est payé pour ça. c'est parfois moins génial d'être non stop dehors en hiver, quand il fait deux degrés et qu'il pleut toute la journée. on a parfois des désaccords avec ses collegues sur la façon dont on doit s'occuper des chevaux.

et puis surtout c'est fatigant. il y a certains jours ou je travaille 10h ou 11h avec juste une pause pour manger à midi.


Vivre de ma passion, oui, parce que je ne me vois pas faire autre chose. mais j'aimerais surtout lancer mes projets, même si je sais que tout ne sera pas rose et bisounours, et en étant conscience des côtés négatifs du métier.

il faut aussi noter que c'est pas en travaillant avec les chevaux qu'on fera des petites journées de boulot, elles sont généralement bien remplies, si un cheval a besoin de soins, pas question de rentrer chez soi se reposer, il faut s'en occuper, et on ne gagne pas un salaire exceptionnel ;-)


sinon, Léa, je sais bien ce qu'est TQ agent d'éducation, je suis passée par du technique de transition sciences sociales à un moment donné dans mon parcours.
Revenir en haut Aller en bas
Ju.

avatar

Localisation : Cergy- Rouen

MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Dim 22 Mai - 2:49

J'ai aussi été tenté de travailler dans le milieu du cheval mais je ne progressais pas suffisamment et je restais une cavalière de club. Et j'aimais ça mais au final quand j'étais trop souvent au club toutes les petites histoires entre les cavaliers m'ont vite gonflé. J'ai encore du mal avec certaines mentalités du monde du cheval du style "moi j'ai mon cheval donc toi écrase petite cavalière de club d'1 fois par semaine et laisse moi passer".

J'ai voulu ensuite être sellier harnacheur mais c'était trop flou et le métier est vraiment casse gueule et pas assez de formation. J'avais discuté avec une compagnon sellier qui en avait fait son métier mais ça n'était clairement pas ça qui la faisait manger, après c'était le début mais bon...

Du coup là mon rêve c'est de voir la botte équestre. Je trouve que y'a plein de choses à faire, de
s modèles, des couleurs et surtout techniquement c'est hyper intéressant (bon très difficile aussi...)
Mais ça me plait d'imaginer la relation bottier avec le cavalier pour la conception de ses bottes sur mesure (ou demi mesure) de la conception jusqu'à l'essayage des bottes.
Mais là encore les boites se font très rares...
Revenir en haut Aller en bas
LéaStanus

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Mar 24 Mai - 18:32

Je ne voyais pas cette vision des choses comme les chevaux mal éduquer, ect...

Je suis quand même motivé par ce choix!!! Le travail ne me fait pas peur ! Very Happy  
Cependant, je pense que les chevaux sont une passion et j'espère en avoir un plus tard....

Ce qui me "décourage" c'est que je n'ai aucune base et personne ne voudra prendre quelqu'un qui n'a aucune expérience.
Revenir en haut Aller en bas
benedem78

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Mar 24 Mai - 21:03

Bonjour! Very Happy

Alors avant de me lancer et de répondre simplement à la question j'ai soigneusement lu les commentaires que j'ai tous trouver super intéressant et surtout très enrichissant! Il y a de multiples avis très riches et c'est juste génial de pouvoir lire autant d'avis et d'experianses! Du cou j'ai envis de compléter un peu en donnant ma pensée Very Happy

Comme toi LéaStanus je suis en 2nd (mais francaise ;p ) et je me pose aussi quelques questions sur mon avenir etc... Pour répondre à ça, j'ai un objectif dans la vie, depuis environ mes 6ans, qui est devenir vétérinaire. Je n'ai pas peur des études et je suis une personnes qui à besoin que l'on lui fasse faire quelque chose, et pardessus tout, je suis passionné par les animaux et j'adore donner de l'aide aux autres. Quoi de mieux pour moi? Seulement, plus les années passent et plus j'ai peur. Et donc je me suis dis que mon plan B serait de travailler dans le domaine du cheval. Pour moi ce serait monitrice, car j'adore les enfants!

Ce qui m'a donner envis de devenir mono d'un coté, c'est mon centre équestre. Je fais du cheval depuis plusieurs années et j'aide énormément : ils me donnent toutes sortes de tâches comme surveiller aider etc... Après, ce résultat n'est pas venu tout seul..

En effet, lorsque j'ai commencé à réellement faire de l'équitation à l'année j'étais un peu perdu et jeune. Et les grands ne venait pas spontanément aider, mais rester plutôt en retrait et spectateur de nous, débutant. Et c'est donc en grandissant, que j'ai commencé à de plus en plus sympathiser avec tous les gens de mon groupe... Puis celui des autres... Et de plus en plus les grands. Et je me suis fixer un objectif. Être cette personne qui n'a pas été là pour moi. Sois, dans mon centre équestre, je suis la grande qui aider les petits, qui va spontanément aqueuillir les nouveaux etc... Et de fil en aiguille, mes amis les plus proches au centre ont commencé à faire pareil. Et tous cela donne confiance aux moniteurs. La plus pars des débutants m'aiment bien, car ils savent que je suis la pour eux, lorsque le mono est en cours, pour parler de diverse choses, leur apprendre à seller, currer les pieds, toucher le cheval... Un bonheur!

Un jour je discutait avec un des mono de ma fierté, à avoir appris à une petites à bien seller et curer les antérieur de son dada! Et ce qui m'a répondu : le club c'est ca justement! Les mono ne sont pas toujours la et ont beaucoup de tafs et ce n'ai pas très facile pour nous d'accompagner chaque enfant, de l'entrée au box jusqu'à la fin du cour. C'est pour ca que nous sommes un club! Tous le monde aide tous le monde et les grands font partis aussi de l’apprentissage des débutants.

Ce qui va suivre est un peu plus dans le sujet... J'ai fais un stage dans mon centre équestre comme une palefrenière, c'était dure physiquement et la première journée j'ai cru que j'allais mourir la deuxieme et que je n'aurais jamais du faire ca. Cependant, en revenant le lendemain, je me suis randu compte que non, c'est magnifique les journées à s'occuper des chevaux, et dans tous les sens du termes. Que sois du monté, jusqu'à balayer l’allée pour qu'elle sois propre, ou bien curer les box...

Pour moi, ce ne serait pas me lasser que de faire cette passion un métier. Car je pense, que la passion que l'on a pour nos petis dadas, ce n'est pas focement les bisous et les calin mais aussi le bonheur de se dire que après avoir balayer cette allée "mes" loulou seront quand même dans de meilleurs conditions Very Happy

En effet ,pour moi, le cheval se n'est pas simplement le monter, c'est aussi m'en occuper de A à Z.
Et un jour, en parlant à un mono il m'a dit: tu sais, c'est très physique, et on à peu de vacances et de journées de repots... Mais ce n'est pas déjà être en vacance que de travailler dans sa passion ?
ce mono en questions je l'ai souvant entendu dire "mes" cheveux. J'ai lu plus haut que s'occuper de cheveux qui n'était même pas les siens n'aide pas forcement... Mais je pense que, das un club après je ne sais pas Smile, les mono sont tout autant "proprio"que le directeur.. En effet, ils s'occupent d'eux, les chouchoutes, leurs donnent les meilleurs conditions de vie possible et c'est ce que je j'appelle la passion! (après ca ne reste que mon avis bien sûr Wink )

Oui, il n'y a pas que du blanc dans ce métier, et j'ai envis de dire comme dans tous! Mais la difference avec les autres c'est justement cette passion, qui diminue les contraintes, je pense, psychologique, lier à ce métier. Après il y a oui d'autre contrainte que j'ai lu plus haut, comme pouvoir fondée une famille n'aide pas à ce choix. Et puis les questions comme la pression du, est ce que je vais pouvoir vivre de ca? Je pense que pour ce genre de questions, seul la passion, enfuit en nous peu répondre. car c'est avec beaucoup (et je dis bien beaucoup car des fois il en faut pas mal  Razz ) volonté que l'on arrive à faire ce que l'on veut entreprendre!

Pour enfin donné un avis sur cette question, je pense que lorsque qu'une passion est réelement LA passion, elle ne devient pas une contraintes, mais plutôt comme une sorte de "vacances" permanentes!  Very Happy


merci à ceux qui ont lu jusqu'à la fin Laughing et j'espère que ma pensée pourra aider certain Very Happy Je précise quand même que je ne fais pas de généralité et ce que je dis n'ai pas forcement entièrement vrai pour tout le monde

Voili voilu ! j'ai hâte de pouvoir continué a discuter comme ca avec tans d'autres passionné que vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
benedem78

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Mar 24 Mai - 21:03

Oops j'ai écri un léger pavé désoler Embarassed

_________________
Bene Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
LéaStanus

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Mer 25 Mai - 14:29

Benedem78,

Non ce n'est pas du tout long comme texte. Smile Au contraire, c'est sympathique de voir que des personnes extérieures peuvent m'aider à répondre à mes questions et me donner des pistes : D

L'atout que tu as, c'est que tu as de "l'expérience". J'ai pratiqué pendant 1 voie 2 ans l'équitation. Alors je me dis que ce n'est pas gagné de recommencer.

Le gros problème c'est que l'école prend tout mon temps et je pratique déjà du tennis. C'est soit l'un soit l'autre et comme il n'y a pas de centre équestre tout près. C'est un peu compliqué pour la route, dépendre de mes parents...

La vie est tellement compliquée ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
benedem78

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Jeu 26 Mai - 9:09

Je pense que tu pourrais te donner plusieurs bases en regardant des concours, et des cours de débutant. En effet ils te permettent de bien visualiser les chose à faire et ne pas faire, et au moins, lorsque tu seras sur ton cheval, (le peu de temps que tu peux) tu auras acquis déjà les réflexes visuel, mental, et il ne te manquera plus que d’acquérir les réactions sur le cheval. Du cou, sur le dada tu ne perdras pas ton temps à savoir, si tu dois faire tel ou tel chose, car tu le sauras déjà après avoir vue les concours.. C'est ce que j'ai fait, et j'ai augmenté dans mes débuts en flèche comme ça! Very Happy

Ensuite il y a aussi la théorie, mais ça il suffit que tu achètes un livre, que tu apprennes, et puis surtout, pour que ça reste, en parler avec des gens qui maitrisent le sujet, pour qu'ils puissent répondre aux questions, t'aider à mieux comprendre etc... Justement ce forum est la Very Happy

Et puis internet te permet maintenant de regarder des concours.. Et il y a aussi de multiples explications pour mieux comprendre les chevaux etc.. Je pense que tu peux te donner de multiples moyens d'évoluer sans forcement monter à cheval. Bon tu ne gagneras pas la pratique, mais si tu maitrise déjà la théorie et que tu comprends tout ce que tu dois faire sur le dada ça ira beaucoup mieux je pense Very Happy

Ensuite, pourquoi pas te visualiser sur le cheval? Fermer les yeux et t'imaginer dessus, ressentir les mouvements etc... Je le fait aussi la nuit, et je me suis rendu compte que ça m'aidant énormément.

Bref tout ça pour dire que même si tu n'as pas un centre équestre à coté, et que si tu donnes les moyens, tu peux quand même commencer à perser dans le monde du cheval Very Happy

_________________
Bene Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
LéaStanus

avatar


MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Ven 10 Juin - 19:12

Je regarde souvent des films comme "Whisper" ou même "Flicka". Ses deux films là me font rêvés et j'ai juste envie d'être à leur place!
D'avoir un lien avec les chevaux, de me "reconnaître en eux...

Je rêve beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Meg My Horse




MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Jeu 16 Juin - 11:04

Je me la suis posée durant de nombreuses années. Je n'ai pas eu la chance de grandir dans ce milieu, malgré ma passion débordante dès mon plus jeune âge. Je pense que naître et grandir parmi les chevaux est un grand atout pour pouvoir y évoluer toute sa vie. Enfin, j'ai remarqué que ceux qui en faisaient leur métier étaient née dedans ^^ (ce qui ne signifie pas qu'on ne peut y arriver sans !)
Petite j'ai voulu faire vétérinaire spécialisée dans les chevaux, mais je n'ai jamais été une grande scientifique^^
Je me suis donc orientée vers une autre voie, et je ne le regrette pas. Après tout, je pense que même si on ne fait pas de sa passion son métier, on peut tout aussi bien trouver un secteur dans lequel on retrouve cette passion. J'ai plusieurs exemples en tête : journaliste pour Equidia par exemple ou un autre magazine dans le cheval, vendeur dans un magasin spécialisé de matériel d'équitation, etc. Bien sûr, on ne monte pas à cheval, mais on reste dans ce monde et on rencontre d'autres passionnés. Pour moi, c'est tout aussi important^^
Et très honnêtement, le peu de personnes que je connais qui vivent de leur passion galèrent vraiment et n'ont que peu de temps pour elles et leur famille : pas de vacances, pas de week-end, pas de sortie en famille ou très peu, ils ne voient pas grand monde, etc. Donc je préfère garder ma passion comme étant un loisir pour me détendre.
Mon rêve est bien sûr d'avoir des chevaux plus tard, mais je n'en ferai pas un commerce, et si je dois les avoir près de moi tous les jours, je n'en ferai pas mon métier pour autant^^
Revenir en haut Aller en bas
http://myhorsefamily.fr/
Meg My Horse




MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Jeu 16 Juin - 11:15

@LéaStanus a écrit:
je passerai mon concours de police montée deux ans après.

J'avais vu un reportage il n'y a pas longtemps comme quoi la police montée se faisait de plus en plus ! Plus pratique pour poursuivre les vilains dans les ruelles étroites^^
Revenir en haut Aller en bas
http://myhorsefamily.fr/
Floalisa




MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   Mar 21 Juin - 12:08

j'ai tout lu et vos parcours et vos interrogations sont toutes très intéressantes.

Pour Malou, ou pour toutes celles qui ont des projets d'installation/ création de pension je vous conseille vivement de construire un Buisness plan. C'est un document qui reprend les grandes lignes de la stratégie qu'on compte adopter pour mener son projet au bout et qui permettra également de calculer des seuils de rentabilité qui pourront aider à y voir plus clair. Je trouve que même si c'est approximatif sur certain points ça permet d'avoir une base, un cadre à tenir, et de confronter ses idées à la réalité. On trouve des modèles sur internet, à adapter à son cas bien sur. J'ai eu plusieurs fois cet exercice à réaliser et je le trouve très constructif Clin de z'yeux

Léa, je ne sais pas comment ça se passe en Suisse, mais en France je sais que les métiers des courses s'apprennent beaucoup "sur le tas". Et oui, la plupart des jockeys et des lads rentrent à l'école des courses avec un...niveau galop 2 ! (et une furieuse envie d'y arriver). Après en montant à cheval 5/7h par jour forcément ils progressent à vitesse grand V. Si cela te tente renseigne toi sur les écoles des courses en Suisse.

Pour ma part, j'ai aussi commencé l'équitation à 11 ans. Je pensais que comme je n'étais pas née dedans je ne pourrai pas y entrer facilement. Néanmoins après beaucoup de galères au collège j'ai intégré un lycée agricole pour avoir l'option équitation pour le bac. Je ne suis pas certaine que l'option ai été très formatrice mais je ne regretterai jamais ce choix ! J'ai passé un bac S, avec les options des lycée agricoles. Ne sachant pas où m’orienter ensuite, n'ayant ni l'envie ni le niveau pour entrer en BPJEPS et étant poussée aux études longues par mes parents et le corps enseignant, j'ai intégré une école d'ingénieurs en agriculture. Parce que oui, j'avais une idée...0:)

Depuis la fin du collège je sais que je ne suis pas douée avec les enfants, donc le monitorat, non merci ! Je suis aussi très sensible à la douleur animale : véto, non merci ! Par contre, j'aime organiser les choses, gérer les gens, compter,... Mon rêve à ce moment là c'était de devenir directrice de centre équestre. Le milieu du cheval est relié au milieu de l'agriculture depuis 2008. Continuer en agriculture me permettait donc de rattraper le milieu équin tout en ayant un plan B si ça ne marchait pas (un diplome d'ingénieur pourra m'ouvrir plusieurs portes).

En école d'ingénieur je n'ai pas étudié particulièrement l'équin. C'est même un peu mal vu de passer par l'agri quand on est intéressé uniquement par l'équin, du coup je n'ai pas étalé mon projet. Par contre j'ai orienté mes stages: dans une exploitation laitière qui avait aussi des chevaux, dans un élevage de chevaux au Canada, à l'IFCE, et maintenant dans un établissement de formation qui a des branches en équin.

En parallèle de mes études et de mes stages j'ai fais beaucoup de choses également. En 2ème année j'ai effectuée une formation aux Haras Nationaux, d'initiation à la sellerie et au travail du cuir. Cette formation m'a permit de créer ma micro-entreprise (même si j'ai dévié et que je ne fais pas ça aussi bien qu'un pro !). En 4ème année, quand j'étais à l'IFCE, j'ai découvert le milieu des courses parce que j'habitait à coté d'une écurie de courses. J'ai participé aux courses des grandes écoles, ce qui m'a permis de rencontrer pas mal de monde. Par contre quand la propriétaire de l'écurie de courses m'a demandé en plein hiver de la remplacer à l'écurie parce qu'elle devait se faire opérer je me suis rendu compte que la double activité, très peu pour moi !

J'ai donc pu préciser mes idées au fil du temps.

Actuellement je termine mon dernier stage et je serai diplômée en septembre. J'ai déjà eu plusieurs propositions d'embauche, plus ou moins en lien avec le milieu du cheval. Mais je les ai refusé car je souhaite poursuivre mes études par un mastère qui me permettra de viser des postes à plus haut niveau dans la filière et ainsi obtenir un meilleur salaire (travailler pour la gloire c'est bien, gagner de l'argent, c'est mieux!). Après cinq ans d'études, je ne suis plus à ça près :youu: !

Et si ce que j'ai écris vous semble être un pavé, dites vous qu'un prof nous avait demandé d'écrire notre PPP (projet personnel et professionnel) et que le miens fait bien 6 pages lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vivre du cheval ou cultiver sa passion ?
» Ma passion... les chevaux!!! :D
» GRIOTE - Mérens née en 1994 - adoptée en novembre 2010 par Ysabelle
» [CHIEN]Paralysie de la langue
» Cheval Passion à Avignon - jeudi 20 janvier - Qui est intéressé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Cheval  :: En particulier :: Polémiques et débats-
Sauter vers: